Pharma Provence Groupe
Toujours plus pour vous

Les ruptures de stock de médicaments

Depuis 2006, les professionnels de santé de tous les pays, dont la France, notent une hausse importante du nombre de ruptures d’approvisionnement en médicaments. Ces pénuries constituent une véritable préoccupation de santé publique. Il peut s’agir de tension d’approvisionnement, c’est lorsque les médicaments sont disponibles mais en quantité insuffisante pour répondre aux besoins. Ou de rupture d’approvisionnement, cela signifie que le laboratoire est dans l’impossibilité de fabriquer un médicament. Vous avez peut-être été confronté à un de ces 2 cas, voyons les conséquences de ces ruptures et quelles sont les démarches de l’ANSM pour lutter contre les risques de pénurie.

 

Quelles sont les conséquences de ces ruptures de stock ?

Ces ruptures peuvent avoir des conséquences néfastes pour le patient d’autant plus lorsqu’elle concerne des médicaments dit d’intérêt thérapeutique majeur (MITM) (liste que vous trouverez sur ce lien https://ansm.sante.fr/disponibilites-des-produits-de-sante/medicaments). Les MITM sont des médicaments pour lesquels une interruption de traitement est susceptible de mettre en jeu le pronostic vital des patients à court ou moyen terme, représente une perte de chance importante pour les patients au regard de la gravité ou du potentiel évolutif de la maladie, ou pour lesquels il n’existe pas d’alternative appropriée au traitement et disponible en quantité suffisante sur le territoire.

 

Quelles sont les actions de l’ANSM ?

L’ANSM a mis en place plusieurs actions pour gérer la pénurie des médicaments comme la création du DP-Ruptures qui permet aux pharmaciens de signaler des ruptures, ou l’interdiction pour les grossistes d’exporter les MITM s’ils sont en rupture. Pour continuer dans cette dynamique, un récent décret a été publié le 31 Mars 2021 et sera applicable au 1er septembre 2021 afin de permettre aux entreprises de s’adapter.

Ce décret demande aux industriels de constituer des stocks de sécurité des médicaments destinés au marché national. Il exige un stockage d’avance de 2 mois minimum pour les MITM et d’1 semaine minimum pour les autres médicaments.

 

Source :

http://www.ordre.pharmacien.fr/Les-pharmaciens/Champs-d-activites/Ruptures-d-approvisionnement-et-DP-Ruptures

http://www.ordre.pharmacien.fr/Les-pharmaciens/Champs-d-activites/Ruptures-d-approvisionnement-et-DP-Ruptures

https://ansm.sante.fr/disponibilites-des-produits-de-sante/medicaments

Dr Elodie Duquenne